Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

12 Jun

Un petit coin de parapluie

Publié par Adoptez Une Ordure !

Un petit coin de parapluie

Tous les ans, des millions de parapluies finissent à la poubelle de part le monde. Il est vrai que le parapluie est devenu un accessoire jetable que l’on achète deux sous dix francs au coin de la rue quand une averse impromptue nous prend au dépourvu, et que l’on jette dès qu’un coup de vent trop violent le retourne. Mais vous êtes vous déjà demandé ce qu’il leur advenait une fois cassés. Trop souvent, d'ailleurs, ils sont abandonnés à même le sol polluant les trottoirs de nos villes .

Quand on a investi dans un parapluie de qualité, on peut le faire réparer, même si les spécialistes sont de plus en plus rares.

Mais que faire des autres 'pébroques' qui nous ont lâché? 

 

Un petit coin de parapluie

Si la toile est encore intacte, vous pouvez la détacher délicatement de la structure pour la transformer en jupe ou imperméable pour votre toutou. Les motifs de toile de parapluie sont si riches et variés que les résultats seront uniques.

Autre détournement de la toile: un sac ultra léger que vous pourrez glisser dans votre sac à main pour le sortir quand vous faites vos courses et refuser ainsi le sac plastique que vous tend le commerçant. Un tutoriel, en anglais, mais les images se suffisent à elles mêmes.

Un petit coin de parapluie

Si la toile est en plastique transparent, vous pouvez même vous en servir comme petite serre pour protéger vos plantations dans le jardin

Un petit coin de parapluie

Et vous pouvez ainsi converti la crosse de votre vieux parapluie en une poignée de porte ou une accroche de porte manteaux

Un petit coin de parapluie

Par contre, si la toile est fichue, la carcasse métallique avec ses baleines vous permettra de réaliser de surprenantes créations, comme ce porte photos suspendu au plafond

Un petit coin de parapluie

Autre reconversion artistique, cette lampe insolite créée par Isabelle et Olivier Jacques.

Un petit coin de parapluie

En 2013, Amanda Schachter and Alexander Levi ont, quant à eux,créé une structure flottante à partir de 450 parapluies et 128 bouteilles en plastique récoltés dans les rues de New York. Avec ce dôme de 7.32 mètres de diamètre, baptisé « Harvest Dome 2.0 », ils voulaient dénoncer la pollution des rues de NY par ces mêmes matériaux de construction.

Et vous que faites-vous de vos vieux pépins?

Avez-vous trouvé une façon originale de leur offrir une seconde vie?

Commenter cet article