Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

24 Apr

Des bouchons en plastique et des artistes (et artistes en herbe)

Publié par Adoptez Une Ordure !

Dans un précédent post de blog, nous évoquions ces artistes photographes qui dénoncent l’usage intempestif du sac plastique dont la durée d’usage est largement inversement proportionnelle à sa durée de vie.

Parlons des bouchons en plastiques.

Que faites vous des bouchons en plastique, une fois la bouteille de lait, d’eau ou de jus de fruit consommée? Le plastique des bouchons n’est pas le même que celui des contenants, c’est ainsi que les bouchons emprunte une autre filière de recyclage. Filière que nous sommes nombreux maintenant à alimenter en conservant les bouchons à part, pour les remettre à ces associations qui les récupèrent pour les revendre et financer ainsi de belles causes. Mais ils sont encore trop nombreux ces bouchons qui échappent au recyclage et que l’on retrouve dans la nature.

Les artistes s’expriment

C’est ce qu’ a voulu dénoncer l’artiste mexicain Alejandro Duran qui glane les déchets abandonnés dans la nature pour les mettre en scène à la manière du 'Land Art', ce mode d’expression artistique qui crée des œuvres d’art dans la nature en mettant en vedette la nature. Quelques bouchons colorés, une crevasse dans un rocher et le tour est joué, l'acte de pollution dénoncé.

Cicia Hartmann, plasticienne parisienne, a réussi la performance de faire pousser des fleurs sur les 5 m2 de façade du 59 rue de Rivoli à Paris en une dizaine de jours, une immense guirlande de 20000 bouchons en plastique transformés en fleurs avec pour objectif de sensibiliser les clients d’un centre commercial à leur mode de consommation.

Olga Kostine, retraitée quant à elle, vit dans un village russe de la taïga sibérienne, et là aussi le paysage est pollué par ces bouchons omniprésents. Elle les a ramassés et, s'inspirant des motifs de broderie, elle les a utilisés pour recouvrir tous les murs de sa maison en les clouant sur les façades en bois. Une jolie fresque de 30000 bouchons aux motifs pixellisés.

Les artistes en herbe s'expriment eux aussi

Quand les enfants s’emparent des bouchons en plastique, ils n'ont peut-être pas ces préoccupations écologiques mais ils ont eux aussi beaucoup d’idées pour créer à plat des formes, des arabesques, des personnages…. Mais leurs œuvres sont éphémères, à moins de les fixer en clouant les bouchons sur une planche, ou en les fixant à la colle chaude– procédés qui peuvent s’avérer dangereux sans l’aide d’un adulte. Désormais, il existe une petite pince, une clé d’assemblage astucieuse qui permet de fixer, sans les figer, les créations de vos artistes en herbe: les bouchons sont ainsi solidarisés sans danger. Ces clips ont été créées à partir de bouchons en plastique recyclés, ces mêmes bouchons qui ont «été rachetés aux « Bouchons d’Amour » pour être fondus et moulés. Alors même si , momentanément, vous ne donnez plus vos bouchons aux associations, laissez vos enfants exprimer leur créativité! Le jour où ils se lasserons du jeu, vous pourrez toujours restituer les bouchons détournés aux associations.Un jeu créatif respectueux de l'environnement.

Ces pinces sont vendues par boîte de 50 (750 ou 400) Elles ont plusieurs vertus: ludiques mais également pédagogiques et ré-éducatives. Il existe 3 niveaux - facile, intermédiaire et difficile- mais le modèle suggéré n'est qu'à titre indicatif, les possibilités sont nombreuses et quand les enfants sont en panne d'idées, consultez la page pinterest où peuvent être déposés les réalisations à partir de ce jeu

Des bouchons en plastique et des artistes (et artistes en herbe)
Des bouchons en plastique et des artistes (et artistes en herbe)
Commenter cet article

Archives

À propos

Quand nos déchets deviennent matière première.