Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

10 Aug

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"

Publié par Adoptez Une Ordure !

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Connaissez-vous cette forme d'art urbain?

Le "knit graffiti", ou "Yarn Bombing" , tricot urbain en français, est un mouvement d'expression artistique né aux Etats-Unis en 2005 sous l'impulsion de Magda Sayeg qui eut un jour l'idée d'habiller les poignées de porte de sa boutique d'un capuchon coloré tricoté par ses soins.

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le tricot se dépoussière

Depuis, cette initiative a fait école aux quatre coins du monde et c'est désormais le mobilier urbain, les statues, les troncs d'arbre de nos villes qui se trouvent ainsi habillés de tricots dont les combinaisons de couleur sont parfois psychédéliques.

Certains habillages sont humoristiques, d'autres jouent les cache misères.Il y a ceux qui couvrent intégralement, d'autres qui se contentent de mettre en exergue un détail. Les cibles sont nombreuses, les motifs multiples et originaux. Peu importe la taille, petite ou conséquante, voire impressionnate.

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Un art de rue plutôt féminin

En tout cas, contrairement à d'autres formes d'art urbain tels que les graffitis pour lesquels les graffeurs qui manient avec talent les bombes de couleur sont essentiellement masculins, l'art du tricot semble réservé pour l'instant à la gente féminine: aiguilles, crochet, fonds de pelotes de laine, c'est plutôt une population jeune et autodidacte qui tricote pour apporter douceur, bonne humeur et poésie à nos paysages urbains..

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le tricot de rue gagne ses lettres de noblesse

Cet art contemporain qui descend dans les rues est illégal, tout comme les graffitis mais parfois il est invité à se produire comme au festival des arts urbains, l'ARTAQ, d'Angers en mai 2012 où la population a été invitée à se joindre à l'aventure du tricot Les lions, les arbres et les bancs ont été à l'honneur habillés par les angevains; le pont des Confluences a été quant à lui emballé par l'artiste Magda Sayeg.

D'autres photos de ces graffitis écolos.

Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Le "Knit graffiti" ou le "Yarn bombing"
Commenter cet article

web design company 24/02/2014 09:55

The various art forms shared here have that flare to excite the minds of art lovers and enthusiasts. It resembles the skill and talent of the artist and you cannot portrait art in a better way than this. Thank you.

Adoptez Une Ordure ! 24/02/2014 17:32

Thank YOU for that warm message

Jose 24/02/2014 06:59

Infos pratiques. Merci beaucoup.

Archives

À propos

Quand nos déchets deviennent matière première.