Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

04 Nov

Un nouvel hashtag est né! : "#upwrapping"

Publié par Adoptez Une Ordure !

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"

 

Calqué sur l’anglicisme "upcycling ",  l’"upwrapping"  s’est fait connaître mi septembre 2021.

Il est contemporain d’un événement original, parfois controversé: 

l’empaquetage temporaire de l'Arc de Triomphe du 18 au 3 octobre.

 

 

"Upcycling" a désormais trouvé sa version française: surcyclage

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"

Cette œuvre est posthume.

 

 

L’artiste plasticien Christo avait déjà sollicité l’autorisation de mener à bout ce projet en 1962. En vain. Entre temps, il empaquette le Pont Neuf en 1985.

 

Le projet de l’Arc de Triomphe finit par être validé : il devait aboutir en septembre 2020, mais entre temps la crise du COVID paralyse le monde, il est donc reporté.

 

Puis malheureusement l’instigateur de ce projet n'en verra pas l'aboutissement. Il décède le 31 mai 2020 à New York.

 

C’est son neveu Vladimir Javacheff qui mène à son terme le projet qui tenait tant à coeur à son oncle.

 

Le monument est emballé dans 25000 m² de textile polypropylène fabriqué en Allemagne.

Ce textile argent aux reflets bleus est maintenu par 3 km de corde rouge.

 

.

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"

Quel avenir pour ces matières ?

 

L’emballage de l’Arc de Triomphe a coûté 14 millions d’euros, il a été entièrement autofinancée par la vente de produits dérivés (dessins préparatoires ou lithographies).

 

Mais il n’est pas question pour autant de gaspiller les matériaux.

Les métrages de tissu et de cordage sont conséquents.

Il n’a jamais été question de les jeter.

L’instigateur de la manifestation entend les recycler en Allemagne sous forme de billes de plastique pour servir au revêtement de terrains de sport.

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"

#upwrapping, un collectif de 50 créateurs

 

Mais c’était sans compter sur un collectif de la mode et du textile initié par Guillaume Gibault du "Slip français" qui s’intéresse de près à la valorisation de ces matériaux en quantités considérables.

 

D’ailleurs, convient-il d'envisager ces métrages de tissu et de cordages comme des matériaux ou comme des matières premières ?

 

Dans les deux projets il s’agit de revalorisation, et que ce soit par le recyclage ou le surcyclage, ces matériaux prendront le statut de matière première.

 

 

Contrairement au projet de Vladimir Javacheff, le collectif "upwrapping " préfère opter pour une valorisation plus raisonnée.

 

Leurs arguments :

 

Rapatrier en Allemagne ces tonnes de textile et cordage  présente un bilan carbone non négligeable pour la planète. Le circuit court est plus judicieux

 

Surcycler plutôt que recycler.

Le surcyclage est un mode de revalorisation plus vertueux pour la planète : les impacts écologiques sont moindre. La transformation est peu gourmande en énergie, alors que le recyclage est un process de réutilisation énergivore.

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"

Les projets proposés par le collectif #upwrapping

 

Bien que créé très récemment, le collectif a déjà réfléchi à la revalorisation de cette ressource inattendue.

Il fourmille de projets : des sacs cabas solidaires grâce au tissu, du mobilier pour les JO 2024 de Paris...

 

Ils ont contacté Vladimir Javacheff.

Ont-ils été entendu ?

Un nouvel hashtag est né! :                      "#upwrapping"
Commenter cet article

Archives

À propos

Quand nos déchets deviennent matière première.