Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

19 Aug

Comment Istanbul recycle de façon insolite ses bouteilles plastiques.

Publié par Adoptez Une Ordure !

Comment Istanbul recycle de façon insolite ses bouteilles plastiques.

Rappelez– vous, à Pékin, ces bouteilles que vous introduisez dans une machine qui recycle , donnent droit à des tickets de métro gratuits et en France, à des bons de réduction à faire valoir dans des commerces.

Dans tous les cas, et à Istanbul aussi, le principe est sensiblement identique: une machine avale des bouteilles plastiques, et les compacte pour qu’elles soient recyclées.

Comment Istanbul recycle de façon insolite ses bouteilles plastiques.

Des bouteilles contre ….des croquettes

Mais à Istanbul, ces bouteilles se "transforment" en nourriture pour chats et chiens errants à chaque fois que quelqu’un dépose une bouteille ou canette recyclable dans la machine à recycler: cette machine est en fait un véritable distributeur de croquettes en libre service qui approvisionne une gamelle de croquettes à chaque fois qu’elle avale une bouteille en plastique, en verre ou une canette aluminium. Une autre gamelle distribue également de l’eau: il est en effet possible de vider le fond de sa bouteilles d’eau dans la machine .

Comment Istanbul recycle de façon insolite ses bouteilles plastiques.

Istanbul, une ville envahie par les chats et chiens errrants

Il y aurait plus de 150 0000 chats et chiens errants dans les rue d’Istanbul. Certains habitants les nourrissent, d’autres se plaignent auprès des autorités craignant que ces animaux vagabonds ne soient des vecteurs de maladies. C’est une situation qui se reproduit partout en Turquie à tel point que le gouvernement turc a même dû légiférer pour circonvenir au problème en votant une loi permettant de déplacer les animaux errants dans un parc animalier.

L’entreprise turque Pugedon a pourtant eu l’autorisation d’installer ce type de machine à Istanbul à la condition que cela ne coûte rien à la municipalité. La récupération des matières recyclables permet de financer la nourriture distribuée: la moitié des bouteilles ou canettes récupérées suffisent en effet à couvrir le coût de la nourriture.

Une pierre deux coups?

Pugedon fait d’une pierre deux coups: inciter les citoyens au tri sélectif et les sensibiliser au sort peu enviable des animaux vagabonds. Mais cette initiative va-t-elle convaincre les inévitables détracteurs?

Et puis, les gens seront-ils assez civiques pour ne pas vider autre chose que leurs bouteilles d’eau dans la gamelle censée raffraîchir les animaux ? D’autres ne seront-ils pas tentés d’y faire manger gratuitement leurs animaux domestiques ?

Qu’en pensez-vous?

Commenter cet article

Archives

À propos

Quand nos déchets deviennent matière première.