Adoptez Une Ordure !

Quand nos déchets deviennent matière première.

16 Oct

Du jus de pissenlit dans vos pneus!

Publié par Adoptez Une Ordure !

Du jus de pissenlit dans vos pneus!

Non, non, ce n’est pas une idée farfelue. C’est le très sérieux institut allemand Fraunhofer IME de biologie moléculaire et d'écologie appliquée qui s’est rapproché du fabricant de pneumatiques Continental pour mettre au point le pneumatique du futur. Ils se donnent 5 ans pour le mettre au point. Le projet a démarré officiellement il y a quelques jours, début octobre, à Münster en Allemagne sur un site spécialement conçu pour y héberger leur centre de recherche. Dans 5 ans, ils décideront si la mise en production à grande échelle est viable ou non.

Du jus de pissenlit dans vos pneus!

Une idée dans l’air du temps depuis longtemps déjà

L’idée n’est pas totalement révolutionnaire. Des recherches ont déjà été menées aux Etats-Unis, au Japon, en Chine. L’Union Soviétique est même un précurseur dans le domaine, ses recherches remontent aux année 1930. Pendant la dernière guerre mondiale, les russes ont même fabriqué un caoutchouc "ersatz" avec les pissenlits du Kazakhstan dès 1941, les pissenlits étaient plantés sur 67.000 hectares.

Le caoutchouc au pissenlit montrerait les mêmes caractéristiques que le caoutchouc à base d’hévéa. L’intérêt du pneumatique au jus de pissenlit, c’est d’utiliser une ressource naturelle produite en Europe, à proximité des lieux de fabrication des pneus Ainsi les émissions de CO2 liées au transport de la matière première qui pour l’instant provient d’Amérique du sud ou d’Asie du sud, là où l’on trouve les plantations d’hévéa seraient réduite de façon conséquente. De plus, nous serions moins dépendants de la matière première importée.

Pissenlit..oui. Mais pas n’importe lequel!

Par contre il ne s’agit pas d’utiliser n’importe quel pissenlit. C’est le Taraxacum kok-saghyz qui intéresse nos chercheurs. En effet, il existe plus de 1200 espèces de plantes à partir desquelles on peut extraire le caoutchouc naturel. La gageure c’est de trouver LA plante de culture facile qui offrira le rendement le plus prometteur. C’est une variété russe qui a été sélectionnée pour son fort rendement: une tonne de tiges de ce pissenlit permet l'obtention de 80 kg de jus de pissenlit.

Alors vivement les pneus en jus de pissenlit ! Si les recherches aboutissent, la commercialisation de pneumatiques écologiques pourrait démarrer en 2018.

Du jus de pissenlit dans vos pneus!

En attendant, contentons nous de nos bons vieux pneux et recyclons les plus que jamais, dans l’attente d’un upcyclage encore plus vertueux, plus respectueux de l’environnement

http://www.adoptezuneordure.fr/caoutchouc.htm

Commenter cet article

Archives

À propos

Quand nos déchets deviennent matière première.